Free Women Collection

Legging yoga femme gainant

Bom dias meninas,

C'est avec un immense plaisir que je vous écris cet article pour vous parler de notre prochaine collection : Free Women. Il s’agira de la deuxième ligne de vêtements que nous allons lancer avec YBY PARIS et j'avais vraiment envie de transmettre un message très important et parler d’un sujet qui nous concerne toutes.

À travers cette collection, je souhaite rendre un hommage à toutes ces femmes courageuses et combatives qui se sont battues pour le droit des femmes, pour nos droits. Malgré certaines avancées ces dernières années, nous avons encore un long chemin à parcourir et encore des batailles à mener pour être totalement libres, dans le plus profond sens du terme. 6 femmes choisies pour leur ténacité, ambition et sincérité prêtent donc leurs prénoms à nos lignes de vêtements, car je souhaite que nous gardions toujours à l’esprit ces femmes qui malgré les oppressions qu’elles ont subis se sont battues pour nos droits fondamentaux nous permettant d'être libre.

Free Women Collection sera une collection qui parle de femmes 💟💟💟 pour les femmes 🚺🚺🚺 Nous avons hâte de vous présenter notre ligne.

Mais pour vous faire patienter jusqu'au lancement de notre nouvelle collection, voici une petite mise en lumière de ces femmes que nous avons choisi.

Bonne lecture

Emila

 

Angela Davis (militante, professeur de philosophie et écrivaine)

Née dans une famille afro-américaine de Birmingham (Alabama, USA) en 1944, Angela est marquée pendant sa jeunesse par le racisme et la ségrégation raciale. Grâce à l'expérience militante de ses parents, elle acquiert très tôt une conscience politique et rejoint le mouvement des droits civiques et le Black Panther Party. Après des déboires judiciaires dûs à certaines actions militantes, elle poursuivra une carrière universitaire tout en prenant position pour les droits des femmes et des minorités.

 

Simone Veil (magistrate et femme d'État)

Née à Nice en 1927 dans une famille juive, Simone connaîtra à l’âge de 16 ans les horreurs de la déportation. Rescapée de la Shoah, elle entreprend des études de droit et de science politique puis entre dans le magistrature comme haut fonctionnaire.

En 1974, elle est nommée Ministre de la Santé par le Président Valery Giscard d’Estaing et fit adopter la « Loi Veil » sur l’Interruption Volontaire de Grossesse à la suite d’un discours devant l’Assemblée Nationale resté dans les mémoires. 

Elle est 5 ans plus tard la première femme à être élue au suffrage universel à la  présidence du Parlement Européen et sera active dans le processus de réconciliation franco-allemande et ce malgré les horreurs vécues en camp. 

Décédée en 2017, elle entre au Panthéon le 1er juillet 2018 accompagnée de son époux.

 

Joséphine Baker (chanteuse, danseuse, actrice, meneuse de revue et résistante)

Née en 1906 à Saint Louis dans le Missouri, cette américaine marquée par une enfance douloureuse due à la ségrégation raciale, deviendra par la suite une citoyenne du monde et une femme de convictions. Joséphine lutte contre le racisme, pour la liberté, pour la France, pour l’égalité, pour l’amour, pour sa tribu arc-en-ciel !

Vedette des Années Folles, elle quitte les États-Unis pour venir en France où elle connaîtra un succès à la hauteur de son talent. Celle qui avait deux amours, son pays et Paris, acquiert la nationalité française en 1937. Son implication dans le contre-espionnage aux côtés de la Résistance Française lui vaudra de prestigieuses reconnaissances dont la Croix de guerre, la Médaille de la Résistance et la Légion. d’Honneur.

Elle adoptera 12 enfants d’origines différentes et les fera grandir au château des Milanais en Dordogne dans la paix et le respect des autres.

Décédée en 1975, elle entre au Panthéon le 30 novembre 2021 et devient ainsi la première femme noire à y reposer.

 

Simone de Beauvoir (philosophe, romancière et essayiste)

Née à Paris en 1908 dans une famille aisée, Simone reçoit une éducation bourgeoise, stricte et catholique. À partir de 14 ans débute son émancipation intellectuelle : elle devient athée et veut devenir écrivaine célèbre. À la faculté des lettres elle rencontre Jean-Paul Sartre avec qui elle former un des couples de philosophes les plus mythiques. Un temps professeure dans l’Éducation Nationale, elle se consacrera pleinement à l’écriture dans des revues ou de ses propres romans. En 1949, elle publie son essai féministe Le Deuxième Sexe. Elle y analyse la place et la condition des femmes et bouscule la société de l’époque. Elle s’associera à Gisèle Halimi pour confondre le mouvement Choisir qui eut un rôle dans la législation de l’Interruption Volontaire de Grossesse.

 

Frida Kahlo (artiste peintre)

Née en 1907 au Mexique, Frida est atteinte d’une poliomyélite à l’âge de 6 ans qui entraîne l’atrophie de sa jambe droite, la faisant boiter. À 15 ans, elle intègre le meilleur établissement scolaire du pays et fait partie des 35 premières filles à y être admises. Trois ans plus tard, elle est victime d’un terrible accident de bus qui la conduira lors de sa convalescence à peindre. C’est notamment à travers son art qu’elle partage ses combats féministes. Elle n’aura de cesse de s’insurger contre les inégalités hommes/femmes, de défendre l’émancipation des femmes et qu’elle remettra en cause les stéréotypes de genre et les normes de beauté.

 

Maria da Penha (pharmacienne biochimiste)

Née en 1945 à Fortaleza au Brésil, Maria est une pharmacienne biochimiste devenue le symbole de la lutte contre les violences faites aux femmes. Mariée à un professeur colombien, ce dernier essayera par deux femmes de la tuer. Ces deux tentatives la laisseront malheureusement paraplégique. Son agresseur sera condamné à huit ans de prison ferme mais n’en fera que deux. Cette décision fera un tollé au niveau international et en 2004, le président brésilien Lula promulgue la loi Maria da Penha (Loi 11.340/06) qui accorde des peines plus sévères lors d’agressions contre les femmes lorsqu’elles ont lieu au sein de la famille. La loi aujourd’hui encore est une référence internationale et Maria poursuit toujours ses actions contre les violences faites aux femmes.